In FOOD AND DRINKS

La Table d’Antonio Salvatore

Bonjour à vous, mes épicuriens préférés ! Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous partager notre expérience au nouveau restaurant étoilé de la Principauté de Monaco : « La Table d’Antonio Salvatore ».

Introduction

Début 2021, une nouvelle étoile scintille et s’ajoute à l’incroyable palmarès de la Principauté : La Table d’Antonio Salvatore.

Le Chef Antonio Salvatore a eu la brillante idée d’établir une table pour l’élite gastronomique au sous-sol du restaurant « Le Rampoldi » dans lequel il est chef depuis plusieurs années.

Il a relevé le défi en y mettant toute sa créativité et son amour pour la cuisine. Et grâce à son dur labeur, « La Table d’Antonio Salvatore » est née.

En moins d’un an d’ouverture (pendant la pandémie) il a réussi à décrocher une étoile au Guide Michelin.

Notre expérience

Vous connaissez déjà mon amour pour le restaurant Rampoldi qui pour moi est une institution à Monaco. Alors imaginez mon enthousiasme lorsque le Chef nous a invités à sa table.

Découverte du lieu

Avec Rudy, nous pénétrons dans le restaurant Rampoldi et sommes chaleureusement accueillis par le maître d’hôtel qui nous invite à le suivre. Nous empruntons un escalier qui mène à l’étage inférieur.

Dès nos premiers pas, nous découvrons un espace à l’atmosphère intime. La salle peut accueillir jusqu’à 5 tables ce qui rend le lieu extrêmement exclusif.

Dario (notre serveur) nous installe à la plus belle table, celle face à l’écran qui diffuse des images de la mer afin d’être en immersion totale.

La table est magnifiquement dressée, chaque détail a été réfléchi et pensé à la perfection.

Amuse-bouches et entrées

Nous explorons la carte aux influences italiennes qui détient 5 grandes sélections : entrées, pâtes et risottos, poissons, viandes et desserts.

L’ensemble des descriptions des mets nous mettent en appétit, le choix va être difficile. 

Après plusieurs minutes de réflexion, nous sélectionnons :

Bottoni di Vitello Tonnatoveau rôti et sauce au thon

Misticanza Primaverilesalade de saison, stracciatella de buffle, asperges, œufs d’Arenka fumés et sauce au gazpacho

Avant la dégustation de nos entrées respectives, nous apprécions les différentes amuse-bouches du Chef : barbajuans revisités, beignets au poivron, tartelettes au cabillaud, aubergine farcie au fromage et à la tomate. Chaque bouchée est une explosion de saveurs qui nous transportent en Italie.

Ensuite, nous avons le plaisir de découvrir le pain maison servi à l’intérieur d’un coffre tel un précieux trésor. Ce dernier est tiède, servi avec l’huile d’olive du Chef et un beurre tendre.

Puis, vient le service des entrées. Les assiettes sont de véritables œuvres d’art dont le dressage est époustouflant et d’une finesse remarquable.

Le Vitello Tonnato est d’une tendresse indescriptible, la salade est croquante et détient des condiments qui la subliment.

Pâtes et plats principaux

Cacio e Pepe – zitti, pecorino romano, poivre noir et poutargue de mulet

Girotondo di Ravioloraviolis farcis au bœuf braisé, crème de parmesan, jus de viande et truffe noire

Un voyage en Italie sans pâtes? C’est inimaginable ! Alors c’est parti, et al ‘dente s’il vous plait.

Je commence par déguster mes « Zitti » (pâtes typiques de l’Italie du Sud) qui sont littéralement à tomber par terre. L’assaisonnement et les goûts sont au rendez-vous.

Rudy se régale avec son raviolio complètement revisité avec un visuel de forme circulaire

Bianco su Nerosupions sur espuma de parmentier de pommes de terre grillées, caviar d’encre noir de seiche et huile à la ciboulette

Maialino Soffiato : cochon de lait laqué à la mélasse de grenage, pommes de terre écrasées à l’huile de ‘nduja et compote de Golden

Je me surprends en commandant les supions car ce n’est pas une denrée que j’apprécie d’habitude. Mais alors là, je suis totalement scotchée par ce plat. L’équilibre des goûts est irréprochable, la cuisson des supions est exacte (pas du tout caoutchouteux), et l’espuma est onctueuse. Bref, un vrai bijoux ce plat, j’en aurais bien mangé une deuxième assiette.

Je regarde Rudy du coin de l’œil et je peux vous dire qu’il savoure chaque bouchée de son plat. La chair du cochon de lait s’effiloche et fond en bouche. La sauce est exquise, nous avons saucé, et oui ! Nous savons que ça ne se fait pas dans un étoilé mais là… ça aurait été trop dommage de ne pas le faire.

Desserts et Conclusion

Exotique 2.0quenelle de fromage blanc, sphères de mangue et passion, noix de coco et gelée de lavande

Limoni di Sorrentomousse au chocolat blanc, cœur de citron confit et menthe

Avant la touche sucrée, nous dégustons un prédessert : une sphère à la framboise et à la vodka afin de digérer notre repas. Mais quelle bonne association! Nous sommes séduits par cette création à la fois légère et caractérielle.

Comment finir son déjeuner en beauté ? Eh bien c’est simple, en choisissant les merveilles que nous avons pris en dessert.

Pour ma part, je souhaite clôturer mon repas sur une touche à la fois sucrée et rafraichissante, j’ai donc jeté mon dévolu sur l’exotique 2.0. Je ne regrette pas du tout ce choix, bien au contraire ! Une assiette remplie de surprises, de textures et de saveurs exotiques.

Monsieur a choisi un dessert gourmand avec une pointe d’acidité. Le chocolat blanc apporte une certaine onctuosité alors que le citron et la menthe offrent une plaisante fraicheur.

 

Nous souhaitons sincèrement remercier le Chef et son équipe de nous avoir offert un moment aussi riche en émotions qu’en gourmandises.

Cette étoile au Guide Michelin est amplement méritée car chaque assiette est aussi délicieuse que majestueuse, un véritable voyage vers la célèbre botte tricolore.

Une adresse incomparable, un rendez-vous immanquable, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Share Tweet Pin It +1
Previous PostTortu Plage & Restaurant

No Comments

Leave a Reply